France Plumfoot

Clap de fin sur la saison 2018-2019 ! Retour sur les championnats de France Plumfoot et classement final

Les 8 et 9 juin se sont tenus les Championnats de France Plumfoot double et simple 2018-2019 à Paris, au gymnase Poliveau. Comme le veut le règlement de France Plumfoot, 8 équipes de double et 16 joueurs et joueuses de simple s’affrontèrent. Il est temps pour nous de faire le bilan de ces deux journées de gladiateurs et gladiatrices.

En double et après le forfait de l’équipe Gaël / François, des équipes inédites se présentèrent : Charlie Amans et Binh Nguyen, Etienne Sèche et Léo Bertrand, Théotime et Thomas. Pour le reste, du classique : Manon et Maxence de Dunkerque, les frères Chapelet (à noter qu’un quart des participant.e.s étaient donc dunkerquois.es!), Léo et Yanis de Marseille, Jérémy et Etienne de Puteaux, Ayman et Xavier de Paris. Let’s fight !

Et dès les poules, quelques surprises : dans le groupe A, Ayman et Xavier se font surprendre par Binh et Charlie : l’équipe putéolienne se défait des piliers de l’Equipe de France 21-18 et 21-12. Ayman et Xav finiront donc 2e derrière Binh et Charlie. Les 3e et 4e seront respectivement Etienne/Léo et Manon/Maxence.

La poule B sentait la poudre : l’équipe de Marseille retrouvait l’équipe qui les avait privés de quarts de finale dans la cité phocéenne, les Chapelet brothers. Ces derniers, solides, avaient profité des multiples fautes de la doublette montante, Léo et Yanis. Deux sets dans le 13. Revanche, donc, à Paris ? Les « minots » – pas beaucoup plus jeunes que les Dunkerquois me direz-vous ! – lavèrent en effet l’affront et s’emparèrent, en deux sets, de la seconde place, non sans avoir taquiné préalablement Etienne et Jérémy plus tôt : 21-18, 21-23 et 24-22 ! Caliente

En demi-finales, Yanis et Léo rencontrèrent Binh et Charlie. C’était tendu : les premiers remportèrent le match 26-24, 21-19 tandis que dans l’autre demi-finale, Jérémy et Etienne se défirent d’Ayman et Xavier 21-19, 21-19. Mais les briscard avaient encore du mors : en petite finale, la hargne pharaonique et la nonchalance joudouienne renversèrent la doublette inédite de Puteaux : 25-23, 21-14.

Du côté des reclassements, retrouvailles dunkerquo-dunkerquoises et ce sont Laurent et Vincent qui remportèrent le match – en trois sets ! De l’autre côté, Thomas et Théotime subirent le joug d’Etienne et Léo mais ce fut serré : 21-18, 19-21 et 21-19 ! C’est hélas par forfait que Laurent et Vincent obtinrent la 5e place et ce sont Théotime et Thomas qui décrochèrent la 7e place en battant Manon et Maxence en deux sets.

Finale inédite donc : après Anthony en 2016 et 2017, après Laeticia en 2018, c’était au tour de Léo et Yanis de représenter Marseille en finale de double des championnats de France Plumfoot en 2019. En face, du solide : Jérémy et Etienne. Et il faut bien dire que l’expérience francilienne eut raison de la tendreté phocéenne : c’est un changement tactique anodin qui désarçonna les minots puisque, après avoir subi les foudres des smatchs de Yanis, l’équipe de Puteaux décida d’envoyer Etienne au charbon en contre. Ce fut certes assez difficile à supporter que de voir le poitrail d’Etienne Gastineau criblé d’impact de plumes mais on ne peut pas dire que ce fut inefficace : à partir de là, la paire marseillaise fut démunie, commença à faire des fautes et Puteaux put dérouler son jeu. 21-12, 21-14. Sec. Bravo à Etienne et Jérémy qui ont quand même survolé cette compétition ! Et bravo à Léo et Yanis qui n’ont pas démérité pour leur premier championnat.

En simple, la musique fut un peu différente. Guesch what it was ? Nous ne savons pas s’ils soulevèrent les interdits mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il fallait en effet bien les tenir et guère besoin de les rallumer : les Etienne étaient en feu !

Etienne Sèche, tête de série 11, finit 2e de sa poule en battant la tête de série 8, Vincent Chapelet, 21-16, 15-21 et 21-18. Rencontrant son homonyme en quarts de finale, il fut le seul à voler un set à Mister Gastineau qui lui barra les demi-finales. Dépité ? Remonté ! C’est Ayman qui l’accueillit pour les places 5-8. Et la magie du plum opéra (et ce ne fut pas de la soupe !) : c’est en trois sets que Titi vint à bout d’Ayman pour finir sur un intenable 27-25 ! Irrespirable ! C’est une nouvelle rencontre entre François et Etienne qui vint conclure cet incroyable parcours et une victoire du Patron François. Mais quelle journée pour celui qui n’avait jamais accédé aux championnats jusqu’alors ! Bravo à toi Etienne !

De l’autre côté, vous l’aurez compris : un récital. C’est vrai que remporter des championnats de double la veille, ça met en appétit et ça n’alourdit absolument pas les jambes… Le boss de la poule B ajourna les espoirs de Joris (21-14 / 21-10), de Maxence (21-18, 21-15) et d’Ali (21-4, 21-13) avant de passer vraiment au plat de résistance. Léger trébuchement en quarts contre Etienne Sèche (16-21, 21-13 et 21-14) mais l’étonnement précéda la furia : Trang en fit les frais pour s’incliner en demi-finales 17-21 et 8-21. Quant à la finale, putéolienne évidemment, entre les TDS 1 et 2, elle fut expédiée : Binh, qui au préalable n’avait pas non plus fait dans la dentelle (aucun set perdu!), ne put rien faire face à la précision, la concentration et l’intelligence de jeu d’Etienne. 21-12 et 21-15. Rien à dire, solide et propre. Félicitations à Etienne qui aura marqué ces championnats de sa supériorité technique et tactique évidente mais aussi de sa classe sur et hors des terrains. Respect.

Ces championnats furent aussi la confirmation de la montée en puissance de Laurent Chapelet, 3e, et plus largement des Dunkerquois avec trois représentants en simple cette année. La « Patronne » finit 4e et François, malgré un dos bougon, finit 5e. Derrière Etienne Sèche et Ayman, c’est Joris qui s’invita dans le Top 8 et derrière, Vincent, Thomas, Cuong, Maxence, Dany, Ali et enfin Charlie et Théotime, tous les deux forfaits après les poules.

Bravo à vous tou.te.s pour ce magnifique moment. Vous pouvez retrouver tous les scores sur le site des tournois live de France Plumfoot https://tournoi.franceplumfoot.fr/.

Et voici le classement à l’issue des championnats :

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

France Plumfoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *